Pacte pour la Transition : mesure n°27

Pacte pour la Transition : mesure n°27

Pour l’élection municipale à Villefontaine, la liste AVEC, menée par Jean-Noël Salmon s’engage au niveau 2 de la mesure 27* :

Mettre en place une politique de l’emploi et de l’insertion plus offensive, en intégrant des dispositifs ou expérimentations pouvant accompagner la montée en compétence des personnes :

  • Veiller, au travers de la commande publique, à impliquer les Structures de l’Insertion par l’Activité Économique (SIAE) (en réservant un lot d’un marché public ou en organisant la sous traitance de certains services à des structures d’IAE) (voir la mesure 1).
  • Développer des outils comme les Maisons de l’Emploi qui permettent de réfléchir à une politique de développement d’emplois inclusifs et durables au niveau du bassin de l’emploi (plus large que la seule commune)
  • S’investir dans des dispositifs d’insertion existants type territoire zéro chômeur de longue durée ou des expérimentations favorisant la montée en compétences des métiers utiles et en évolution comme les artisan·es
Pacte pour la Transition

Mesure 27 du pacte : favoriser l’inclusion des personnes les plus éloignées du monde du travail avec une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique du territoire et à dimension sociale.

Le contexte de revendications sociales de l’année 2019 a également mis en avant les difficultés de mise en lien de l’économie, de l’écologie et de l’insertion. Les solutions à ces fractures existent pourtant dans le domaine de l’économie solidaire vers la transition écologique. Ainsi, depuis des décennies, celle-ci génère une offre de travail accessible aux personnes peu ou pas diplômées ainsi que des modèles de consommation accessibles et durables. Les Structures de l’Insertion par l’Activité Économique (SIAE) ont fait émerger de nouvelles activités utiles pour la collectivité, comme le recyclage de nombreux déchets, le ré-usage des vêtements ou meubles, l’écoconstruction, les premiers systèmes alimentaires bio locaux et de nombreux services à la personne, pendant un temps non “profitables” pour les entreprises classiques. Ce sont des lieux d’expérimentations que les communes peuvent soutenir au service de leur population.

Les communes qui l’ont déjà fait :
  • Loos en Gohelle (6 647 hab.), au cœur du bassin minier, est devenue un laboratoire de la transition écologique et sociale.
  • A Chateauneuf les Martigues (16 349 hab.), en banlieue de Marseille, la Mairie soutient des chantiers de jeunes pour la rénovation de leurs quartiers, comme des jardins partagés en pied d’immeubles, en partenariat avec les bailleurs sociaux. Les habitant·es sont mobilisé·es autour d’activités compost et d’entretien de parcelles collectives.

Source : https://www.pacte-transition.org/

* Dans le cadre du Pacte pour la Transition d’une commune, un collectif local signe avec une ou plusieurs listes se présentant aux élections un pacte local contenant au moins 10 mesures (sur 32), en précisant le niveau (1,2 ou 3) d’engagement pour chacune.