Pacte pour la Transition : mesure n°05

Pacte pour la Transition : mesure n°05

Pour l’élection municipale à Villefontaine, la liste AVEC, menée par Jean-Noël Salmon s’engage au niveau 3 de la mesure 05* :

« Mettre en place ou participer à un Projet Alimentaire Territorial prenant en compte la résilience alimentaire. » (Projet à porter au niveau de la CAPI.)

Élaborés de manière concertée à l’initiative des actrices et acteurs d’un territoire (agricultrices, agriculteurs, société civile, collectivités territoriales, acteurs de l’ESS…), les PAT visent à donner un cadre stratégique et opérationnel pour mettre ensemble en œuvre des actions pour la structuration et la consolidation des filières agricoles, le développement de la consommation de produits locaux et de qualité.

Pacte pour la Transition

Mesure 5 du pacte: Appuyer la structuration de filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices.

En France, 54 % du territoire est dédié à l’agriculture, en occupant plus de la moitié de la surface du pays, sa structuration représente un enjeu fondamental pour l’ensemble des acteurs, des producteurs⋅ices aux mangeur·ses, en passant par les collectivités territoriales. Ainsi, la relocalisation de l’agriculture et de l’alimentation grâce à l’organisation de filières équitables participe au développement local, au dynamisme du territoire et aux enjeux de santé publique, via l’accessibilité alimentaire de produits bio pour tous et toutes.

Les communes qui l’ont déjà fait :

  • La Communauté de Communes de la Région d’Audruicq (CCRA – Nord Pas de Calais) (27090 hab.) a créé l’Ecopôle alimentaire de la région d’Audruicq. Pôle d’excellence rurale du pays du Calaisis, regroupant un lieu de production (géré par le Jardin de Cocagne Les Anges Gardiens), 2 ateliers de transformation (légumerie et conserverie), une plateforme logistique regroupant les produits des agriculteurs bio locaux et les redistribuant (géré par le collectif de producteurs Terre d’Opale), un restaurant – service traiteur (Table de Cocagne) et d’un centre de ressource intitulé l’Ambassade du Bien Vivre Alimentaire (espace d’animations et d’ateliers sur le bien vivre alimentaire et le jardinage, formations, …).
  • À Flins-les-Mureaux (2417 hab.) est née la première légumerie biologique d’Ile-de-France, dont l’accès se fait par adhésion à une coopérative d’utilisation de matériel agricole (CUMA), et qui permet aux producteurs ⋅ trices de conditionner leur production tout en s’appuyant sur la mutualisation.
  • Pays de Midi-Quercy (territoire rural de 44 541 hab.) : en Tarn-et-Garonne, une légumerie de produits locaux préparés (lavés, épluchés et coupés) à destination des collectivités


Source : https://www.pacte-transition.org/

* Dans le cadre du Pacte pour la Transition d’une commune, un collectif local signe avec une ou plusieurs listes se présentant aux élections un pacte local contenant au moins 10 mesures (sur 32), en précisant le niveau (1,2 ou 3) d’engagement pour chacune.